Psychotraumatisme : Prise en charge de groupe

____________________

Patricia Peschang-Cammas

Psychologue – Praticienne EMDR Europe

Le psychotraumatisme ou trouble de stress post-traumatique (TSPT) :

 

Le psychotraumatisme ou TSPT est un trouble anxieux sévère faisant suite à une expérience traumatisante que l’on a vécue soi-même ou dont on a été témoin. Un psychotraumatisme entraîne une souffrance psychique très importante. Il est également à l’origine de troubles sévères. Traiter un psychotraumatisme est, pour ces deux raisons, nécessaire et indispensable.

 

 

Quels sont les symptômes d’un psychotraumatisme ?

 

Les symptômes présents sont répertoriés en 4 catégories :

 

  • Les symptômes intrusifs : cauchemars, flashbacks,…
  • Les symptômes d’évitement : on évite les lieux, les souvenirs,…
  • Les modifications de l’humeur : irritabilité, dépression,…
  • L’hyperactivation neuro-végétative : troubles du sommeil, difficultés de concentration, sursaut,…

Notre solution ? Une prise en charge de groupe

 

Cette prise en charge de groupe peut se faire à partir de deux personnes ayant vécu la même expérience traumatisante (accident de voiture, attentat, agression, catastrophe, suicide d’un proche…).

Elle s’adresse autant à des particuliers qu’à des salariés d’entreprise (perte d’un collègue, suicide, accident du travail, catastrophes accidentelles, sanitaires…) mais aussi à des populations (catastrophes naturelles, accidentelles, industrielles, sanitaires, Réfugiés…).

Les groupes peuvent être constitués de 2 à 12 personnes).

Pour une efficacité du traitement de groupe d’un psychotraumatisme

 

A quel moment engager ce traitement de groupe ?

  • L’expérience traumatisante doit être terminée ou encore en cours.
  • La prise en charge individuelle se fait en post-immédiat c’est-à-dire à partir de 48h à 72 h après l’expérience traumatisante jusqu’à 6 mois après.

Les objectifs suivants sont visés :

  • Sécuriser
  • Ressourcer
  • Diminuer le stress traumatique et ses conséquences
  • Prévenir le risque de Troubles de stress post-traumatique ultérieur

Le cadre :

  • La prise en charge se fait dans un lieu différent de l’expérience traumatique
  • Pas de verbalisation forcée : ce n’est pas un groupe de paroles
  • Pas de récit factuel (consignes de l’OMS)
  • Basée sur le volontariat
  • Groupe homogène sans lien de hiérarchie